window.dataLayer = window.dataLayer || []; function gtag(){dataLayer.push(arguments);} gtag('js', new Date()); gtag('config', 'UA-37128834-9', { cookie_expires: 34164000, cookie_update: false });

Laval Énergie Nouvelle : Objectif 82 % d’énergies vertes d’ici 2017 pour la ville de Laval

De gauche à droite : Yves lederer, Président de Coriance ;  François Zochetto, Maire de Laval ; Bruno Maurin, Gestion environnement urbain, eau, assainissement à la mairie de Laval ; Alain Rospars, Responsable environnement chez Séché Éco Industries.

Jeudi 30 juin 2016, François Zochetto, Maire de Laval, Yves Lederer, Président de Coriance et Alain Rospars, Responsable environnement chez Séché Eco Industries ont tenu une conférence de presse afin de présenter le projet de développement du réseau de chaleur de la ville de Laval. L’occasion de revenir plus en détail sur ce projet d’envergure.

Partenaires au sein de  Laval Energie Nouvelle (LEN), Coriance et Séché, spécialistes respectivement des réseaux de chaleur écologiques et économiques ainsi que des techniques industrielles de valorisation des déchets, développent un projet de réseau audacieux, encore jamais vu en France. Dès 2017, LEN prévoit de délivrer l’équivalent de 76 Gwh/an d’énergie calorifique contre 28 Gwh/an aujourd’hui et d’étendre le réseau de chaleur à 12 km (environ 7 km actuellement).

Un Projet innovant, écologique et économique

Innovant : promis à l’enfouissement, les déchets non recyclables s’offrent une seconde vie après avoir été transformés en granulés CSR (Combustible Solide de Récupération).

En effet, la production de chaleur sera issue de la combustion en chaudières de granulés CSR et de l’unité cogénération du biogaz du Centre de Stockage de Changé (Séché). C’est la première fois qu’un tel processus industriel est utilisé pour alimenter un réseau de chaleur. Des chaudières au gaz naturel seront installées en appoint.

Ecologique : les énergies fossiles utilisées pour chauffer l’eau seront remplacées par des énergies de récupération, ce qui permettra de réduire l’émission de CO2 de 16 000 tonnes par an (soit l’équivalent de ce que produisent 10 000 véhicules).

Economique : la présence de plus de 50 % (Objectif : 81,8 %) d’énergies renouvelables et de récupération dans le mix énergétique permettra aux abonnés de bénéficier d’une TVA réduite (5,5 %) et d’un prix stable dans le temps.

Les abonnés seront donc chauffés à partir d’une énergie écologique, locale et économique.

L’ADEME subventionne le développement du réseau de chauffage à Laval

Les bâtiments du quartier Ferrié, l’hôpital de Laval et les établissements scolaires seront les premiers raccordés. À terme près d’un quart de de la ville de Laval sera raccordé à ce nouveau réseau de chaleur soit 6400 équivalents logements (l’équivalent logement correspond à la consommation d’un logement de 70 m2).

Aussi pour réussir ce pari audacieux, LEN a investi près de 15 millions d’euros. 5 millions ont été apportés par l’ADEME (Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie) à titre de subvention.

Télécharger la présentation publique du projet.

Nos dernières actualités

LEN : le réseau de chaleur de Laval labellisé « Ecoréseau » par l’AMORCE

15 décembre 2020|Réseaux de chauffage urbain, Villes et Collectivités|

Jeudi 10 décembre 2020, lors de la 16ème édition des Rencontres des Réseaux de Chaleur et de Froid, le réseau LEN de Laval, filiale du Groupe Coriance et de Séché Eco-Industries, a reçu pour la deuxième année consécutive, le label « Ecoréseau de chaleur », [...]

VOIR TOUTE NOTRE ACTUALITÉ
Aller en haut